Sommaire

Une mortalité sur-évalué en France et sous évaluée en Allemagne ?

D'autres expliquent la situation par de simples différences de calculs. En effet, plusieurs pays européens, dont la France et l'Italie, attribuent les décès au coronavirus dès lors qu'il faisait partie des afflictions dont souffrait la victime avant sa mort. Y compris, en cas de co-morbidité. Or, l'Allemagne n'a pas communiqué son mode de calcul, ce qui peut fausser la comparaison.

Par ailleurs, souligne France Info, le taux de mortalité en France est mécaniquement plus élevé, puisque tous les cas recensés sont graves : il est donc probable que le nombre de contaminés dans l'Hexagone soit en vérité plus élevé, ce qui viendrait mécaniquement faire chuter le taux.

Et le Journal du Dimanche de citer le cas britannique : le gouvernement y estime le nombre de cas plausibles à 55 000, mais en principe seuls 1960 malades étaient officiellement comptabilisés le 18 mars. Pour un total de 56 morts. Mathématiquement, le ratio n'a plus rien à voir...

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.