Si les ministères sont contraints de diminuer drastiquement leurs dépenses, le budget de l'Élysée va lui bondir de 600 000 euros ! Un simple mouvement de ligne budgétaire, selon la présidence. Qu'en est-il réellement ?
AFP

En 2020, l'Élysée ne se privera pas. C’est ce que révèle Le Parisien, qui a pu consulter le projet de loi de Finances, dont le vote est prévu en décembre prochain.

Ainsi, le budget de la présidence de la République va passer de 103 millions d'euros en 2019 (et 2018) à 105,316 millions d'euros l'an prochain. Soit une hausse totale de 2,316 millions !

Comment justifier cette augmentation alors que la tension sociale demeure importante dans l’hexagone et que les ministères et autres pouvoirs publics doivent se serrer la ceinture ?

Un simple mouvement de ligne budgétaire, vraiment ?

Selon l'Élysée, il s'agit avant tout d'un mouvement de ligne budgétaire. "Jusqu'ici, une ligne de 1,7 million d'euros attribuée à la sécurité présidentielle était prise en charge par le ministère de l'Intérieur. Nous l'avons juste déplacée pour plus de cohérence", assure-t-on au quotidien.

À quoi vont servir alors les 600 000 euros restants ?

Le Palais indique que cette somme permettra de "renforcer les investissements, notamment pour renouveler une partie du parc automobile et remplacer du matériel informatique".

Une justification qui peut paraître étonnante au vu de la mise en garde de la Cour des comptes mi-juillet dernier. Elle avait en effet interpellé l'Élysée, après avoir passé au crible les comptes de l'Élysée pour 2018. Constat ? Un dépassement du budget de 27% en 2018 (110,3 millions d'euros au lieu de 103 millions). Une hausse due aux "dépenses de fonctionnement du service automobile" selon la présidence.

Vidéo : Combien coûte vraiment Brigitte Macron ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.