Dans la nuit du 31 décembre 2016 au 1er janvier 2017, il faudra régler vos horloges pour faire coïncider le temps qu'elles affichent et le temps réel de la Terre. Explications.
© CC/pixabay / Unsplash / Illustration

Juste après la Saint-Sylvestre, à 00h59, dans l'euphorie ambiante et au milieu des vapeurs d'alcool, il va falloir que vous pensiez à... changer l'heure de vos montres. Cela risque certes de vous paraître futile sur le moment, d'autant qu'il ne faudra la reculer que d'une seule seconde !

Avant de railler cette pratique, sachez que cette seconde dite "intercalaire" sert à supprimer le décalage qui existe entre les deux mesures officielles du temps. Il s'agit, d'une part, du temps "réel" baptisé TU (pour Temps Universel), qui se base sur la rotation de la Terre. D'autre part, il s'agit du temps "légal" nommé TAI (pour Temps Atomique International) et mis en place en 1971. Ce dernier se réfère aux horloges atomiques disséminées un peu partout dans le monde, censées donner la mesure exacte du temps qui passe.

À lire aussi –Top 5 des lieux les plus fous où passer son réveillon du Nouvel An

Ne pas "s'abstraire du temps naturel"

La Terre possède une rotation irrégulière due à l'attraction qu'elle subit de la part de la Lune et du Soleil. Leurs deux énormes masses fait dévier notre planète, ce qui la ralentit.

Afin de ne pas "s'abstraire du temps naturel", comme l'explique Daniel Gambis, directeur du Service de la rotation de la Terre, à France Info, les scientifiques ont créé la seconde intercalaire. Et si en France nous devons changer d'heure à 00h59, et pas à minuit, c'est que pendant l'heure d'hiver, le pays est en décalage d'une heure par rapport au méridien de Greenwich.

Vidéo sur le même thème – Passer le Nouvel An dans l'espace, c'est possible !

Vidéo : Passer le Nouvel An dans l'espace, c'est possible !