Sommaire

Pour "être tranquille", une auxiliaire de vie empoisonnait sa patiente handicapée : abus de faiblesse

Jugée ce 13 mercredi 13 février, l’auxiliaire de vie a tenté de se justifier : "Je voulais être tranquille", rapporte le parquet. En larmes devant la Cour qui reste de marbre, elle dévoile : "Depuis quelques temps, j’ai envie de mettre fin à mes jours."

Mais les antécédents judiciaires de la suspecte placée sous contrôle judiciaire, ne joue pas en sa faveur.

Carole Daux, la présidente de l’audience rappelle en effet que l’Héraultaise a déjà été condamnée pour avoir volé des chèques à une personne vulnérable. "Entre voler une personne et la tuer à petit feu", il y a une différence monstre. "Les faits ont été répétés, tout est fait délibérément ", souligne la présidente.

Pour se défendre, la prévenue, mère de trois enfants, assure : "je ne voulais pas la tuer, je n’ai pas réfléchi."

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.