Le port du masque ne sera plus obligatoire dans les transports en commun dès le 16 mai. Mais il existe tout de même certaines exceptions, notamment dans quelques villes. Le point, moyen de transport par moyen de transport.
Port du masque : les transports où il reste obligatoire

Nouvelle vague de levée des restrictions. Le mercredi 11 mai 2022, selon Midi-Libre, Olivier Véran annonçait : "La situation épidémique s'améliore. La pandémie n'est pas terminée mais le nombre de nouveaux diagnostics au quotidien diminue et nous considérons qu'il n'est plus adapté de maintenir cette obligation du port du masque dans les transports en commun, à partir de lundi 16 mai."

Ainsi, dès le lundi 16 mai, les Français ne seront plus obligés de porter leur masque dans les transports. Celui-ci ne reste pour le moment obligatoire que dans les établissements de santé ainsi que dans les Ephad.

Cette nouvelle mesure fait suite à celle du 14 mars, lorsqu’il est devenu à nouveau possible de ne plus porter le masque dans tous les lieux publics clos, y compris au travail.

Levée du port du masque : les spécialistes ne sont pas convaincus

Certains médecins et spécialistes ont jugé que la décision du gouvernement était quelque peu précipitée. Ils sont plusieurs à conseiller aux usagers de continuer à porter leur masque encore quelque temps.

C’est le cas de Mahmoud Zureik, professeur d’épidémiologie et de santé publique à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, qui s’est exprimé sur son compte Twitter, comme le rapporte le Huffington Post: "La levée de l’obligation du port du masque dans le transport ne signifie pas l’obligation de lever le masque. Je continuerai à le porter et j’invite tout le monde à le faire. On se protège mutuellement. Pensons aussi aux personnes immunodéprimées et soyons solidaires avec elles !". D’autres spécialistes tels que l’épidémiologiste de renom Dominique Costagliola ont également véhiculé le même message.

La nouvelle mesure concerne l’ensemble des transports mais il existe tout de même quelques exceptions dont il faut avoir connaissance. Découvrez-en la liste dans notre diaporama. 

L'avion

1/6
L'avion

Si l'Agence européenne de la sécurité aérienne a annoncé la levée du port du masque dans les aéroports et les avions au sein de l'Union européenne, certains pays comme l’Allemagne ont décidé de maintenir la restriction, souligne Femme Actuelle.

Ainsi, lorsque vous voyagez, mieux vaut se renseigner directement auprès de la compagnie sur les restrictions en vigueur dans votre pays de destination.

Le tramway

2/6
Le tramway

Dans les villes équipées de tramways, les riverains ne seront plus obligés de porter leurs masques le 16 mai.

Il existe tout de même de rares cas où cela reste obligatoire. Par exemple, à Strasbourg, le Tram D dépasse la frontière allemande et le masque reste donc obligatoire, comme le rapporte Actu Strasbourg.

Le train

3/6
Le train

Que ce soit dans les TGV ou dans les trains régionaux, les masques ne seront désormais plus obligatoires. Sauf, là aussi, si vous voyagez à l'étranger : renseignez-vous sur le protocole en vigueur concernant le port du masque dans votre destination, même si celle-ci est en Europe. 

Le bus

4/6
Le bus

De même, sur l’ensemble des bus en France, les passagers pourront voyager à visage découvert.

Le métro

5/6
Le métro

Dans les métros les riverains pourront respirer librement puisque le masque ne sera plus obligatoire dès lundi 16 mai.

Les taxis

6/6
Les taxis

Dans tous les transports avec chauffeurs tels que les taxis ou Uber, les masques ne seront plus obligatoires dès le 16 mai. 

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.