Cette année est ce qu'on appelle un bon cru en termes de ponts de mai : trois jeudi sont fériés (le 1er, le 8 et le 29 mai). Une aubaine pour de nombreux Français qui n'est cependant pas sans conséquences pour l'économie du pays. Découvrez combien cela va coûter.

Près de 4 milliards d’euros. C’est l’impact financier que devraient avoir les trois ponts du mois de mai sur l’économie française. Selon les informations d’Europe 1, la baisse d’activité engendrée par ces trois jours de repos forcés représentera 1,9 point de PIB, soit près de 4 milliards d’euros.

"Un mercredi pèse plus qu’un mardi ou un jeudi"Et si 2014 n’est pas plus riche que 2013 en termes de jours fériés, ceux-ci n’ont cependant pas les mêmes conséquences. En effet, cette année les jours fériés tombent tous un jeudi. Or, si cela ravit de nombreux Français, lesquels n’ont plus qu’à poser leur vendredi pour s’offrir un week-end de quatre jours, cela n’en fait pas moins grincer des dents les économistes. Mais dans une moindre mesure que l’an dernier. Selon l’Insee, citée par la radio, "un mercredi pèse plus sur l’activité qu’un mardi ou un jeudi, mais moins que le samedi, jour où les Français consomment le plus". Ainsi, l’Institut souligne que les jours fériés de cette année auront "un impact très limité, comparé à ceux de 2013" où deux jours fériés étaient tombés un mercredi (le 1er et le 8).

Le tourisme compense la perte liée aux usines ferméesEurope 1 explique par ailleurs quel calcul faire pour arriver à la somme de 4 milliards d’euros. Ainsi, il faut tenir compte du fait que si un jour chômé coûte 0,4 point de PIB à cause des usines fermées, ceci est compensé par les restaurants, les hôtels, et les commerces qui restent ouverts, mais aussi par les péages et la SNCF qui ne manquent pas de faire le plein. Ce qui ramène le coût à 0,06 point de PIB. La radio rapporte ensuite les estimations de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) selon lesquelles le montant de la facture peut s’envoler et grimper jusqu’à 1,9 point de PIB (soit près de 4 milliards d’euros) si les Français posent leurs trois vendredis pour faire tous les ponts. "Le coût pour l’économie serait de 0,18 point de PIB, auquel s’ajouterait le déficit de 0,01% anticipé par l’Insee sur les jours fériés", détaille Europe 1. Et alors qu’en posant seulement trois jours, on peut s’offrir 12 jours de repos, il y a fort à parier que de nombreux Français ont posé leurs vendredis...

Vidéo sur le même thème - Ponts de mai : quel impact sur l'économie ?

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.