Sommaire

Polluants : pensez à aérer votre logement

D’autre part, la fréquence de l’aération du logement "a une influence sur les niveaux d’imprégnation des perfluorés et des retardateurs de flamme bromés : plus le logement est aéré, plus les niveaux d’imprégnation sont bas".

L’association assure également que "le risque sanitaire lié aux perturbateurs endocriniens est clairement établi", grâce à des "milliers d’études expérimentales ainsi que de nombreuses études chez l’humain". Ils sont d’ailleurs "la cause majeure de la baisse de la qualité du sperme. A Paris, en cinquante ans, l’homme de 30 ans a perdu deux spermatozoïdes sur trois".

D’autres récents rapports établissent également "un lien entre contamination maternelle pendant la grossesse et hyperactivité, obésité, asthme, trouble du langage chez l’enfant plusieurs années plus tard".

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.