La sécurité des données personnelles reste primordiale pour les utilisateurs de portables. Une question se pose alors : votre appareil pourrait-il être piraté plus facilement qu'un autre ?
Sommaire

D'après le sondage de Statista réalisé en 2018, 51 millions de Français ont en leur possession un portable. Et si le smartphone évolue, les méthodes de piratage aussi. La sécurité concernant les informations personnelles des mobiles n'est pas infaillible... mais qui de iPhone ou Android est le plus susceptible d'être piraté ? 

La sécurité des iPhones n'est plus ce qu'elle était. Aujourd'hui, c'est Android qui détient le trophée des portables les mieux protégés face aux logiciels malveillants. En effet, ce lundi 3 septembre 219, l'entrepirse Zerodium, spécialisée dans la vente d'attaques d'informations a publié sa liste de prix. Celle-ci montre que le piratage des mobiles Android est mieux payé que celui des iPhones. 

Android meilleur qu'iPhone ? 

Un hacker qui arrive à débaucher une méthode de piratage "zéro-clic" sur l'iOS de Google empochera 2 millions de dollards alors que s'il l'a crée sur Android, il pourra gagner jusqu'à 2,5 millions de dollars, notifie 01net

Cela est étonnant comparaît aux résultats de l'an dernier. En effet, un hacker pouvait avoir 1,5 million de dollars s'il trouvait le moyen de pirater iPhone alors que sur Android, il ne pouvait avoir que 200 000 dollars. 

Le système d’Apple a toujours été considéré comme étant mieux sécurisé. Leur piratage était donc plus difficile. En revanche, pour un smartphone Android, les mises à jour ont toujours été compliquées, en raison du nombre de versions différentes du système et des intermédiaires pas toujours très réactifs (opérateurs, fournisseurs), ajoute le site.

"D’un autre côté, la sécurité d’Android s’améliore à chaque nouvelle version du système d’exploitation grâce aux équipes de sécurité de Google et de Samsung. Il devient donc très difficile et fastidieux de développer des chaînes d’exploitation complète pour Android, et il est encore plus difficile de développer des méthodes sans aucune interaction de l’utilisateur", explique Chouakri Bekrar, le PDG de Zerodium à ZDnet.

En effet, le marché est submergé par des méthodes de piratage pour iOS,il a même été obligé de refuser des offres.

iMessage et Safari en cause

Zerodium explique que iMessage et Safari sont les principales portes d'entrée des logiciels malveillants et qu'il faut améliorer la sécurité d’iOS et renforcer ces "zones faibles". 

Les chercheurs en sécurité de Google ont révélé des failles sans précédent sur des iPhone, via des sites web piégées. D'ailleurs, les experts ont aussi dénoncé la qualité du code créé par Apple. Début août, ils ont montré à quel point iMessage, une application devenue de plus en plus riche et complexe, est devenue la faiblesse du terminal d’Apple, rapporte le site 01net

Fin août, une mise à jour d’iOS a réintroduit une "faille critique" qui avait précédemment été colmatée. L'image de la marque d'Apple se dégrade de plus en plus. Vont-ils réussir à mieux sécuriser leur mobile phare.