Piotr Pavlenski : un "accord passé en sous-main avec le FSB" ?

"Etrangement, ni le FSB ni les huissiers ne se sont opposés à la sortie de l'activiste russe. Fait extraordinaire lorsqu’on sait que la Russie est un pays qui contrôle énormément ses frontières (régime de sécurité très ferme)."

Et de conclure : "Cela ressemble fort à un accord passé en sous-main avec le service de contre-espionnage russe (le FSB), pour amoindrir sa sanction. On peut légitimement se poser des questions. Deuxième hypothèse, le FSB, dérangé par sa présence, aurait pu aussi le laisser partir à l'étranger sans payer sa dette, avec un petit accord à la clé : "ficher le même bazar" qu'en Russie.  D'ailleurs, depuis l’éclatement de l’affaire Griveaux qui fait le buzz en Russie, Poutine semble ravi."

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.