Au Royaume-Uni, un nouveau phénomène fait trembler les autorités sanitaires. Il s'agit de la "pingdemic". Faut-il craindre une situation comparable en France ?
"Pingdemic" : faut-il craindre ce nouveau phénomène qu’il menace vos vacances ?Istock

Ping, ping, ping ! En Grande-Bretagne, c’est un son devenu très courant. Tant et si bien, explique le magazine régional Ouest-France sur son site, que l’on parle désormais de "pingdemic". Ce nouveau phénomène, lié de très près à la pandémie de coronavirus Covid-19, inquiète beaucoup Outre-Manche. Il apparaît sans doute d’autant plus angoissant que l’Albion a récemment décidé de lever les mesures de restriction sanitaire en vigueur dans le pays. Certains de nos cousins anglais n’ont d’ailleurs pas hésité à parler du "Freedom Day" (littéralement, "Jour de la liberté"), alors que prenaient fin les dernières contraintes anti-épidémie, rappelle Les Echos. C’était sans compter sur l’évidente reprise de la crise.

Car c’est bien cela que traduit la "pingdemic", poursuit Ouest-France. Les individus concernés reçoivent un message sur leur téléphone leur indiquant qu’il est urgent qu’ils s’isolent pour ne pas permettre la propagation de l’épidémie. Toutes celles et tous ceux qui ont droit à cette notification ont été en contact direct avec au moins une personne ayant contracté le coronavirus Covid-19. Pour la seule première semaine du mois de juillet, cela représente 530 000 personnes. Les congés apparaissent très compromis…

Pingdemic et coronavirus : que signifie ce mot étonnant ?

En pratique, le mot pingdemic provient initialement des médias britanniques. La première partie désigne le son que produisent les GSM et autres smartphones à la réception de l’alerte des autorités sanitaires. La seconde provient du mot anglais pour pandémie, "pandemic". Pour l’heure, il s’agit donc d’un problème plus britannique que français. Mais cela signifie-t-il vraiment qu’il ne faille pas s’inquiéter ? Ici aussi, la situation est préoccupante…

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.