Le magazine Closer a été condamné ce jeudi 27 mars à payer 15 000 euros de dommages et intérêts à Julie Gayet pour les photos volées publiées en janvier dans le magazine concernant sa relation avec François Hollande. 

Le tribunal de grande instance de Nanterre a condamné le magazine Closer à verser 15 000 euros de dommages et intérêts à Julie Gayet ce jeudi 27 mars. 

Le magazine avait publié des photos volées en janvier dernier, révélant sa relation avec François Hollande. 

Le magazine devra également publier sa condamnation sur sa une. Julie Gayet réclamait 50 000 euros à l'hebdomadaire pour violation de sa vie privée. 

En vidéo sur le même thème : Quand Julie Gayet parle de François Hollande 

Vidéo : Julie Gayet parle de François Hollande

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.