Le photographe parisien Martin Argyroglo a immortalisé la marche républicaine de dimanche avec un cliché ressemblant étrangement au tableau d’Eugène Delacroix.

©Martin Argyroglo

Symbole de la République française et de la démocratie La Liberté guidant le peuple, huile sur toile peinte en 1830 par Eugène Delacroix, revêt un nouveau visage au travers de l’objectif de Martin Argyroglo.

A lire aussi : Marche républicaine : que faire après ?

Dimanche soir, le photographe parisien a immortalisé des manifestants de la marche républicaine place de la Nation, à Paris.

Comme la version originale, la photo de Martin Argyroglo représente une Marianne surplombant le peuple avec le drapeau français à la main.

Publicité
Mais les fusils des insurrections des Trois Glorieuses laissent désormais place aux crayons et aux stylos face aux atteintes à la liberté d’expression. Une reconstitution moderne qui garde cependant tout le sens du tableau d’Eugène Delacroix.

A voir sur le même thème : La foule rassemblée en hommage à Charlie Hebdo

En images"Tu t'es vu sans Cabu ?" : les slogans les plus inspirés de la marche républicaine

"Nos armes auront toujours une bonne mine"

Plus de 2 millions de personnes à-travers la France ont participé à la marche républicaine de dimanche en hommage aux victimes des attentats de Charlie Hebdo et de l’épicerie cacher de la porte de Vincennes, à Paris.

"Jusqu'où iront-ils à contre-Coran ?"

De nombreux manifestants étaient d’ailleurs très inspirés et surtout très en verve concernant leurs slogans et leurs affiches. Jouant sur les mots, certains ont brandi des "Charliberté", "Arrête ton Char, lis" et autres "Crayons en l’humanité".

"Charlie Akbar"

D’autres ont tenté d’emprunter l’humour de Charlie Hebdo, agitant des pancartes où il était écrit "Les cons ça ose tout", "Morts de rire", "Tu t’es vu sans Cabu ?" ou encore "Harakirira bien qui Harakirira le dernier".

"Bisounours vaincra"

Des manifestants en mal d’amour n’ont pas hésité à lancer des invitations sur leurs affiches. On pouvait ainsi lire "Je suis Charlie" sur le recto et "Je suis célibataire" accompagné d’un numéro de téléphone au verso.

"Religions = Pièges à cons"

Enfin, certains se sont laissés tenter par un peu de philo avec des "Charlie, je pense donc je suis" ou en empruntant les mots de Charb,"On préfère mourir debout que vivre à genoux", ou de Brassens, "Dieu s’il existe, il exagère".

"Faites l'humour pas la guerre"

Autres diaporamas

mots-clés : Nouvelle version

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité