D'après Didier Raoult, la fin de l'épidémie approche... Au moins pour l'Athènes des Gaules. Un avis qui n'est pas partagé par tous les scientifiques travaillant sur la ville de Marseille. Explications.
Sommaire
Peut-on vraiment dire que le coronavirus disparaît à Marseille ?IllustrationIstock

Il est "possible que l'épidémie disparaisse au printemps", estime Didier Raoult. L'infectiologue, qui compte dorénavant parmi les plus célèbre de l'Hexagone, n'évoque cependant pas de situation nationale, bien au contraire. D'après lui, de telles prédictions ne pourraient en effet s'appliquer qu'à Marseille, explique Le Parisien dans un article revenant en détail sur les nouvelles "très encourageantes" dont il est question dans l'une des dernières vidéos publiée par le scientifique.

Et lui d’étayer son raisonnement : "Au pic on a eu jusqu'à 368 cas nouveaux par jour et là actuellement on est plutôt dans la zone de 60-80 par jour", détaille-t-il avant de se féliciter d'une "diminution très significative du nombre de cas détectés". Une réalité, précise-t-il, d'autant plus importante qu'elle s'applique également aux individus dit asymptomatiques.

Pour le chercheur, un recul de l'épidémie – voire un terme à proprement parler – est donc envisageable. Il avait d'ailleurs déjà évoqué la possibilité que le printemps soit marqué par un retrait notable du coronavirus Covid-19. "Il est possible que d'ici quelques semaines, il n'y ait plus de cas pour des raisons extrêmement étranges mais qu'on a l'habitude de voir pour la plupart des maladies virales de type respiratoire", indique-t-il encore, non sans préciser qu'il s'agirait là d'un scénario somme toute assez banale.

[node:covid-19-france]

Doit-on vraiment s'attendre à un recul du coronavirus ?

Ce n'est pas l'unique raison qui pousse le professeur Didier Raoult à faire preuve d'optimisme. Plus tard, dans la vidéo, il est amené à comparer les différentes crises sanitaires qui ont frappé la France et juge que le coronavirus Covid-19 n'a finalement pas d'impact notable sur la mortalité en France.

Pour autant, d'aucuns pourraient reprocher à l'infectiologue un trop plein d'optimisme... et le font d'ailleurs. L'antenne locale de France Bleu a tenu à en savoir plus et est allée interroger l'Agence régionale de Santé dont dépend l'antique Massalia.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.