Confinement : peut-on encore pratiquer la pêche ?

La pêche est bien souvent une activité solitaire. Dans les faits, vous pouvez donc répondre au critère établi par l’attestation de déplacement dérogatoire. Alors que le flou persistait autour de cette question, la Fédération nationale des pêcheurs s’est exprimée… Mais ses propos sont ambigus.

Dans un communiqué publié sur le site le 17 mars, le président de la Fédération Claude Roustan précise que "La Fédération nationale pour la pêche en France et ses Fédérations affiliées n’ont pas la compétence d’interdire ou d’autoriser la pêche en pareilles circonstances" car "seuls les pouvoirs publics le peuvent". Mais "le gouvernement a sérieusement réduit et encadré la liberté de se déplacer, le tout avec une verbalisation possible pour les contrevenants (…) Par conséquent, l’activité de pêche doit être suspendue dès lors qu’elle ne rentre pas dans ce cadre". Et ce jusqu’au 31 mars, au plus tôt.

Pour faire simple, vous pouvez donc aller pêcher si, et seulement si, vous êtes seul, que votre coin de pêche se situe à moins d’un kilomètre de votre domicile et que vous y passez une heure. Mais, alors que le gouvernement demande aux Français de réduire au maximum leurs déplacements, il serait peut-être judicieux d’attendre la fin de cette période pour pratiquer votre activité favorite... "Nous vous remercions de bien vouloir respecter scrupuleusement ces consignes de santé publique, de prendre soin de vous et des autres", explique le communiqué.

Surtout, s’agit-il d’une activité physique… Ou plutôt d’un loisir ? En cas de contrôle, ce serait aux forces de l’ordre de trancher… Et pas sûr qu’elles estiment cette sortie indispensable. Attention, certains départements ont pris des mesures spécifiques concernant la pratique de la pêche.

Bien être - Comment bien dormir malgré le confinement ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.