Certaines familles dont les proches avaient disparu ont découvert qu'elles devaient payer pour déposer à nouveau plainte. Une particularité comme bien d'autres dans le système judiciaire français…
Istock

Quand l'affaire Nordahl Leladnais suscite des questions

"Le savoir lui-même est pouvoir", cette citation de Francis Bacon peut s’avérer particulièrement utile quand il s’agit de faire appel à la justice. Quand on veut faire respecter ses droits mieux vaut bien les connaître au risque de se retrouver face à certaines déconvenues et les avocats, qui ont derrière eux de longs années d’études du droit, sont bien placés pour le savoir.

Pour les particuliers, certaines procédures et demandes semblent extrêmement surprenantes, cela a notamment été le cas pour des familles de disparus. Les proches de Jean-Christophe Morin et Ahmed Amadou, disparus respectivement en 2011 et 2012, ont demandé à ce que les enquêtes, alors au point mort, soient relancées afin d’y étudier la piste Nordahl Lelandais. Elles ont alors essuyé une demande très surprenante de la justice pourtant censé être gratuite en France…

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.