L'autorité de sûreté nucléaire va distribuer aux personnes résidant près des centrales, de l'iode stable. Cela, afin de les protéger d'un potentiel accident radioactif. Des bons de retraits pour recevoir ces comprimés leur seront envoyés par courrier.
IllustrationIstock

Plus de deux millions de Français habitent à proximité d'une centrale. Afin d'éviter tous risques, l'autorité de sûreté nucléaire (ASN) va envoyer à ces riverains, un courrier dans le cadre d'une campagne complémentaire de distribution de comprimés d'iode, a annoncé l' ASN ce mardi 17 septembre 2019. 

Cette lettre contiendra un bon de retrait leur permettant de récupérer en pharmacie des pastilles d'iode mais aussi une brochure d'information sur les réflexes à avoir si un incident nucléaire venait à se produire, note le magazine Huffingtonpost

"Si de l’iode radioactif était rejeté dans l’environnement, la prise de comprimés d’iode stable serait un des moyens efficaces de protection de la thyroïde", argumente l’ASN dans son communiqué.

646 pharmaciens d'officine participent à cette campagne

Les professionnels de santé participent activement à ce projet. En effet, les 646 pharmaciens d'officine et les 3077 médecins libéraux sont en mesure de donner de bons conseils aux patients et de leur apporter des réponses claires sur le sujet. 

2,2 millions de personnes sont concernées par cette campagne, dont 204 000 établissements recevant du public et parmi eux, 1 800 écoles, a annoncé l'entité qui assure le contrôle de la radioprotection en France. Les autres organismes concernés sont les administrations, les sociétés publiques et privées (commerces de proximité aussi), les lieux de culte... répartis sur 1 063 communes, aux alentours des centrales nucléaires (10 à 20 km).

Un complément après la distribution d'iode effectuée en janvier 2016

Ce projet vient en complément de la distribution d'iode effectuée en janvier 2016. Les 19 centrales exploitées par EDF disposent tous d'un plan particulier d'intervention (PPI) qui mentionne les mesures à prendre en cas d'accident.

A noter que le rayon de protection a été étendu à 20 km autour de ces structures radioactives, contre les 10 km prévus en 2016. Décidée par le gouvernement, cette extension permet de mieux organiser "la réponse des pouvoirs publics ainsi qu’à sensibiliser et préparer la population à réagir en cas d’alerte nucléaire", explique l'ASN.

Enfin, depuis le mois de juin, les personnes concernées peuvent s’informer sur le site www.distribution-iode.com. Un numéro existe aussi : 0 800 96 00 20. Il est disponible du lundi au vendredi de 10h à 18h et le samedi de 10h à 12h.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.