Sommaire

Pass sanitaire : "On y mettra fin à la minute où nous le pourrons"

Face aux accusations de bascule dans une dictature, Olivier Véran s’est montré ferme : "Si on était en dictature, je ne passerais pas des jours et des nuits à débattre de milliers d’amendements dans le cadre d’un projet de loi qu’on ne peut pas faire passer sans majorité au Parlement. Si on était en dictature, il n’y aurait pas des milliers de Français qui pourraient manifester le samedi pour dire qu’on est des dictateurs. Si on était en dictature, pensez-vous pouvoir l’affirmer aussi cash en face d’un ministre ? "

Il a ensuite tenté de rassurer les lecteurs : "Le pass sanitaire, on y mettra fin à la minute où nous le pourrons."

Une question se pose toutefois : jusqu’à quand la loi autorise-t-elle le gouvernement à imposer ce document si controversé ?

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.