Après avoir été pris en otage pendant plus de trois heures, le directeur adjoint de la prison de Vendin-le-Vieil a été libéré ce mercredi après-midi. Il n'a subi aucune violence.

La prise d’otage du directeur adjoint de la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) est terminée. Son auteur, un "détenu particulièrement dangereux", s’est rendu et a été placé en garde à vue, selon une source syndicale de BFMTV. Le directeur adjoint, lui, n’a subi aucune violence physique et a été pris en charge à sa libération.

A lire aussi - Faut-il faire payer la prison aux détenus ?

Armé d’un couteau artisanal, le détenu a pris en otage le directeur adjoint de la prison "dans la salle des audiences située dans le quartier d’isolement", où il était retenu, aux alentours de 11 heures ce mercredi. Des équipes d’intervention et de sécurité, ainsi que des négociateurs du Raid, ont été immédiatement dépêchés sur place.

L'homme avait déjà commis une prise d'otage en 2013

Les syndicats ont identifié le détenu comme étant Fabrice Boromée. Ce dernier avait déjà commis une prise d’otage à la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne) en 2013, ce qui lui avait valu une condamnation à huit ans de prison. Il n’est arrivé à la prison de Vendin-Le-Vieil qu’en mai dernier. "Il a une problématique de violence importante à l'égard de toute personne. C'est un détenu particulièrement signalé qui actuellement est libérable en 2033", a déclaré le directeur de la prison lors d’un point presse, dans la matinée.

En vidéo sur le même thème - Le plus violent des prisonniers se considère artiste

Vidéo : Le plus violent des prisonniers se considère artiste

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.