Une jeune Calaisienne de 15 ans, Laureelen, est en fugue depuis jeudi dernier avec un homme de 48 ans. Dans une lettre adressée au père de l'enfant, l'homme évoque un suicide prochain et la mort de la jeune fille.
Capture d'écran facebook

Une jeune fille de 15 ans, Laureelen, a fugué depuis jeudi dernier en compagnie d’un homme suicidaire de 48 ans. L’adolescente s’est enfuie à la sortie de son collège de Bully-les-Mines, près de Lens (Pas-de-Calais).

Ne trouvant pas sa fille à la sortie de l’établissement scolaire, le père de l’enfant a aussitôt prévenu la police de la disparition de l’adolescente. Il a reçu vendredi une lettre signée de Christophe, son ami de trente ans. Ce dernier y évoque sa "putain de vie" et admet avoir "piqué Laureelen". Il a aussi indiqué vouloir se rendre à Amsterdam où il compte "en profiter au maximum" avant de se suicider avec sa très jeune amante. Dès lors, la police a ouvert une enquête pour soustraction de mineur. Une course contre la montre est désormais lancée et les enquêteurs comptent sur le peu d’indices dont ils disposent pour retrouver les deux personnes.

Laureelen serait tombée sous le charme de Christophe, son professeur de guitare, bien plus âgé qu’elle. Selon Le Figaro, elle aurait "flashé" sur lui lors des vacances de Noël. Sa mère explique qu’après l’avoir rencontré, l’ado a voulu aller vivre chez son père afin d’être plus proche de lui. Jugeant cette relation "malsaine", la mère assure avoir tout fait pour empêcher sa fille de fréquenter cet adulte. Ils ont pourtant visiblement continué à se voir en cachette.

La brigade des mineurs tente de localiser le couple et est de plus en plus préssés par le temps. En effet, la mère a reçu dimanche une lettre provenant du professeur de guitare où il explique qu'il veut "profiter un maximum et annonce qu'ils vont tous les deux se suicider".La jeune fille, a réactivé son compte Facebook, qu’elle avait fermé avant sa fugue, pour y poster, ce lundi : "Il ne s'agit pas d'un enlèvement, j'ai même du ramer pour qu'il me prenne avec lui, de toutes façons sachant qu'il allait partir, je l'aurais rejoint aussitôt son suicide consommé. Même si vous me retrouvez, il faudra me mettre les menottes pour que je n'aille pas le rejoindre". Selon le père, le message n’a pas été écrit par sa fille. Le vocabulaire et l’orthographe seraient en effet trop élaborés.

La police a reçu, mardi matin, deux appels de témoins. L’un deux aurait vu la jeune fille et son amant en Hollande. Si vous avez des informations à transmettre, vous pouvez appeler le commissariat de Lens au 03 21 13 50 00.

Vidéo sur le même thème : une ado fugue avec son ami suicidaire de 48 ans

Vidéo : Une ado fugue avec son ami suicidaire de 48 ans

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.