Un nouvel autocollant “Oui Pub” va bientôt faire son apparition sur les boîtes aux lettres de l'Hexagone. Voici la marche qu'il faudra suivre pour recevoir (ou non) des prospectus.
"Oui Pub" : ce qui va bientôt changer dans vos boîtes aux lettresIstock

Chaque année, on distribue en France entre 800 000 et 900 000 tonnes de prospectus dans les boîtes aux lettres des particuliers, selon le collectif Stop Pub

Au delà de produire des quantités de déchets astronomiques et de contribuer à la déforestation (environ 12 millions d’arbres sont nécessaires chaque année pour imprimer les dépliants publicitaires), les pubs qui finissent par déborder des boîtes aux lettres agacent souvent les ménages, et beaucoup les jettent par réflexe directement à la poubelle, avant même d’y jeter un oeil. 

Pour éviter ce gaspillage à grande échelle, le collectif Stop Pub a donc déployé, depuis 2009, une campagne de distribution d’autocollants. 

Il suffit d’afficher le message “Stop Pub” à côté de votre courrier pour ne plus recevoir de prospectus. En théorie, du moins, car il existe des commerciaux que l’étiquette ne freine pas. Mais il s’agit d’une infraction, que vous pouvez signaler sur le site du collectif. 

"Oui Pub" : les villes concernées

Ce système ingénieux, adopté par 10 millions de foyers, pourrait toutefois devenir… tout simplement inutile.

Le ministère de la Transition écologique a en effet décidé d’interdire prochainement la distribution d’imprimés publicitaires, afin de lutter contre le gaspillage. Seule exception : les prospectus pourront être délivrés aux personnes  qui en affichent le souhait.

Un nouvel autocollant, “Oui Pub”, va ainsi être expérimenté, en amont, dans 15 collectivités de l’Hexagone dès le 1er juillet 2022. Voici la liste :

  • SMICTOM du Pays de Fougères
  • Ville de Bordeaux
  • SMICVAL Libournais Haute Gironde
  • Agglomération d’Agen
  • Ramonville Saint-Agne
  • Communauté urbaine de Dunkerque Grand Littoral
  • Ville de Sartrouville
  • Troyes Champagne Métropole
  • Métropole du Grand Nancy
  • Grenoble Alpes Métropole
  • SYTRAD (Ardèche Drôme)
  • SICTOBA (Basse Ardèche)
  • Communauté de communes Vallée de l’Ubaye Serre-Ponçon
  • UNIVALOM (Alpes-Maritimes)
  • SYVADEC (Syndicat de Valorisation des Déchets de la Corse)

Dans ces zones, il sera donc interdit de distribuer des pubs à partir de juillet. Plus besoin, donc, de garder votre autocollant “Stop Pub” !

Sur le reste du territoire, le dispositif “Stop Pub” continue de s’appliquer normalement, précise le site du collectif.

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.