De la révolution de mai 68, on se souvient surtout du nom des hommes. Pourtant elles sont nombreuses à avoir participé aux "événements", souvent dans l'ombre, mais aussi à avoir porté et transformé le mouvement des années durant. Portraits ‘'d'oubliées''.
AFP

Florence Prudhomme

En mai 68, Florence Prudhomme a 20 ans et elle est étudiante à la faculté de Nanterre en philosophie, la même université que celle d’un certain Daniel Cohn-Bendit. Dès le début du mouvement la jeune femme s’engage ainsi qu’elle le raconte à Planet dans une longue interview. Elle sera par la suite de toutes les réunions et de toutes les grandes dates dont celle de la nuit des barricades, entre le 11 et le 12 juin quand des affrontements ont lieu dans le quartier latin.

A lire aussi : J'ai fait mai 68 : "nous avions peur" 

Aujourd’hui même si elle insiste sur le fait que Mai 68 n’est pas un modèle, elle ne nie pas la dimension inspirante qu’a pu avoir le mouvement sur la suite de sa carrière. Florence Prudhomme s’est engagée dans le Mouvement de Libération des Femmes (MLF), a été journaliste et éditrice, et s’occupe aujourd’hui d’une ONG au Rwanda.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.