Le variant britannique, particulièrement contagieux, est bien implanté en France. Dans certaines régions, il est plus fort que dans d'autres. Récapitulatif.
Nouvelles restrictions : les régions qui doivent s'inquiéter

Votre région devrait-elle se préparer à de nouvelles restrictions sanitaires ? Le ministre de la Santé et des solidarités, Olivier Véran, a été très clair aux micros de TF1, ce jeudi 21 janvier 2021. Interrogé sur le couvre-feu, le confinement et la stratégie gouvernementale face à l’épidémie de coronavirus Covid-19, l’ancien praticien n’a pas exclu une possible mise sous cloche du pays. C’est que les divers variants, britannique et sud-africain, qui circulent sur le sol Français pourraient être susceptibles de changer drastiquement l’approche du gouvernement. Après tout, des interrogations persistent sur l’efficacité des vaccins contre ces versions mutantes du SARS-CoV 2, rappelle La Voix du Nord.

Face à cela, l’exécutif a d’ores et déjà choisi de changer son fusil d’épaule. Il n’a plus la même politique du côté des masques, par exemple, explique Le Progrès.

Dans quelles régions le variant britannique s’est-il le mieux implanté ?

Si le gouvernement décidait d’une série de reconfinement locaux, plutôt que d’une mise à l’isolation nationale, certaines régions seraient nécessairement plus concernées que d’autres. Et pour cause ! Toutes ne font pas face à la même implantation des variants britannique et sud-africain. Comme toujours, la densité de population, la taille de la région et une couche de hasard impactent mécaniquement le nombre de contaminations locales.

Cependant, informe Santé Publique France dans son point épidémiologique du jeudi 21 janvier 2021, certaines régions sont particulièrement sujettes à la contamination par le variant britannique. Récapitulatif, en images, des zones les plus à risque.

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.