La cathédrale Notre-Dame n'est pas seulement le monument le plus visité de France. Cet édifice est aussi un lieu qui regorge de nombreux secrets, en voici quelques-uns.
AFP

Les portes du Diable, la plus vieille légende de Notre-Dame

Hier, le peuple français a cru perdre un atout historique : la cathédrale Notre-Dame de Paris. Le pénible spectacle du fameux édifice sous les flammes a rassemblé plusieurs millions de personnes, accablées par ce drame national. Le triste accident rappelle à quel point le monument le plus visité de France est précieux. Et s’il est aussi inestimable, c’est notamment pour les histoires insolites qui y sont rattachées. Parmi elles, de nombreux secrets insoupçonnés…

"Un portail contre une âme !" Selon une très vieille légende datant du XIII siècle, le portail principal de la cathédrale Notre-Dame aurait été "ferré par le Diable en échange d’une âme". Celui qui aurait vendu son âme au Diable, c’est Biscornet. Il s’agit de l’apprenti serrurier à l’origine des ferrures en arabesque qui ornent la porte principale de la cathédrale.

L’artisan aurait été dépassé par la charge colossale de travail qu’il devait accomplir. Il aurait crié "Au Diable !" lors d’une nuit de travail, préférant la mort à un travail inachevé, il aurait alors conclu un pacte avec le Diable. Ce dernier aurait affirmé à Biscornet qu’on échange de son âme, il ferait de lui "le plus adroit des serruriers", explique CNEWS.

Le lendemain, à son réveil, le serrurier aurait découvert un travail fini. On raconte que le jour de l’inauguration, les portes ont refusé de s’ouvrir, seul moyen d’y arriver : les asperger d’eau bénite. Depuis, ces portes se nomment "les portes du Diable". Peu de temps après l’achèvement de ce travail de qualité, l’apprenti est décédé.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.