Près d’un mois après avoir avoué avoir "accidentellement" tué la petite Maëlys, Nordahl Lelandais aurait également avoué aux juges un nouvel élément troublant concernant l'affaire Arthur Noyer. 

Nouveau rebondissement dans l’affaire Arthur Noyer. Alors que Nordahl Lelandais est considéré comme le principal suspect et qu’il a même été mis en examen pour l’assassinat du jeune caporal, il aurait récemment avoué aux juges l’avoir "pris en stop" le soir de sa disparition, rapporte BFM TV. Le jeune homme a disparu dans la nuit du 11 au 12 avril dernier, à Chambéry, après avoir passé la soirée dans une boîte de nuit de la ville. Nordahl Lelandais assure "l’avoir ensuite déposé à l’issue du trajet", indique encore la chaîne d’informations en continu. Jusqu’à présent, l’ancien maître-chien se bornait à dire qu’il avait uniquement passé la soirée à Chambéry.

Plusieurs indices "graves et concordants"

Publicité
En décembre dernier, le procureur de la République de Chambéry avait tenu une conférence de presse au cours de laquelle il avait fait état d’indices "graves et concordants" pesant sur Nordahl Lelandais dans l’affaire Arthur Noyer, rappelle BFM TV. En effet, non seulement la présence du véhicule du suspect a été établie sur les lieux de la disparition du jeune homme, mais l’étude de son téléphone et de celui de la victime a permis d’établir qu’ils avaient "borné" à plusieurs mêmes endroits la nuit du 11 au 12 avril 2017.

Après plusieurs mois de recherches, des restes d’Arthur Noyer ont été retrouvés à une quinzaine de kilomètres de Chambéry, à Montmélian.

En vidéo - Les parents de Maëlys s'expriment, entre chagrin et colère


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité