Une ancienne petite amie de Nordahl Lelandais a raconté les violences que lui avaient fait subir le trentenaire. Un mois avant la mort de Maëlys, elle avait porté plainte.

Elle ne peut pas s’empêcher de se sentir coupable et un peu responsable de la mort de Maëlys, selon son avocat. Au Parisien, cette ex-petite amie de Nordahl Lelandais, a raconté le calvaire que lui a fait endurer le trentenaire, qui a avoué avoir tué Maëlys de Araujo ainsi que le caporal Arthur Noyer.

La jeune femme de 38 ans a rencontré le mis en exam en 2015 sur un site de rencontre à la faveur de passion pour les chiens. Ils se mettent en couple mais celle qui témoigne se rend vite compte que Nordahl Lelandais la trompe. Le jour où elle rompt, "il l’a giflée violemment. Il ne voulait pas de cette séparation", explique son avocat. A partir de là, c’est l’escalade dans la violence.

Du harcèlement aux coups

Nordahl Lelandais, assure la jeune femme, la suit en voiture mais aussi jusque dans la forêt où elle promène son chien et se présente un taille-haie à la main. Un peu plus d’un mois avant la mort de Maëlys, le trentenaire lui fonce dessus en voiture, elle va de son côté aller porter plainte après une première tentative qui n'a rien donné. Même si "lorsqu’elle arrive devant la gendarmerie de Pont-de-Beauvoisin, Lelandais est déjà là", elle ne se démonte. Sa plainte est finalement enregistrée pour "mise en danger de la vie d’autrui avec risque immédiat de mort".Celle-ci a été doublée le 12 septembre dernier d’une plainte pour "atteinte à l’intimité de la vie privée". Nordahl Lelandais a diffusé des images de leurs ébats sur une célèbre plateforme de vidéos pornographiques.

Accablée, la jeune femme a "le sentiment d’avoir échappé au pire (…) 'sauvée par la mort de Maëlys'", confie son avocat, qui ajoute : "elle se dit que si sa plainte avait été prise au sérieux, Lelandais aurait été entendu, inquiété, suspecté, surveillé par les gendarmes et la justice. Et peut-être que le drame subi par Maëlys ne serait jamais survenu".

La jeune femme souhaiterait également ne pas simplement être reconnue en tant que témoins mais aussi en tant que victime, survivante donc.

Publicité
Nordahl Lelandais est mis en examen pour le meurtre de Maëlys, survenu dans la nuit du 26 au 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère) et qu'il assure être accidentel, mais également pour l'assassinat d'Arthur Noyer, qu'il a avoué la semaine dernière.

Vidéo : Lelandais, nouveaux aveux


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité