Nordahl Lelandais est entendu ce jeudi 29 mars dans l'affaire Arthur Noyer. Il a disparu trois mois avant Maëlys de Araujo.
AFP

Outre son implication dans l'affaire Maëlys dont il a avoué le meurtre "accidentel" le 14 février dernier, Nordahl Lelandais est mis en examen dans "l'assassinat" du caporal Arthur Noyer. Dans ce dossier, il sera entendu ce jeudi par les magistrats instructeurs de Chambéry, en Savoie. L'avocat des parents du jeune militaire disparu le 12 avril 2017, Bernard Boulloud, se demande si la mort de Maëlys de Araujo aurait pu être évitée, Arthur Noyer ayant disparu trois mois avant la fillette. 

"On aurait peut-être pu éviter l'affaire Maëlys si l'enquête sur le caporal Noyer avait été menée d'emblée jusqu'au bout..." S'il s'est exprimé sur le fond de l'affaire dans une interview pour le Parisien, Me Boulloud évoque cette fois-ci sur RTL  la lenteur de l'avancée du dossier, et notamment de l'exploitation des relevés téléphoniques : "On voudrait savoir si les investigations, notamment sur les appels téléphoniques, auraient pu permettre de retrouver le téléphone de Nordahl Lelandais le plus rapidement possible. Et ensuite savoir comment cela a été exploité."..."Si on l'avait vu avant, on peut toujours dire que l'affaire Maëlys n'aurait jamais existé", a-t-il ajouté. 

A lire aussi : Nordahl Lelandais : pourquoi les informations se raréfient

Après plusieurs mois de recherches, les restes du corps d’Arthur Noyer, et notamment son crâne, avaient finalement été retrouvés par un randonneur le 7 septembre dernier, près de Montmélian. Cette identification avait conduit à la mise en examen de Nordahl Lelandais. Depuis, d'autres ossements ont été retrouvés sur les lieux.

Les téléphones du suspect bornés au même endroit que ceux d'Arthur Noyer

Si l'avocat de la famille Noyer évoque ces relevés téléphoniques, c'est bien parce qu'il a été révélé qu'Arthur Noyer et Nordahl Lelandais avancaient, le soir de sa disparition, à la même vitesse et à la même distance. Suite à ces révélations, Nordahl Lelandais avait avoué le 5 février dernier l'avoir pris en auto-stop ce soir-là. Cependant, le trentenaire nie fermement l'avoir tué. 

Selon les experts, deux téléphones utilisés par Nordahl Lelandais "avaient déclenché entre 23h48 et 3h41 les mêmes relais" que le portable d’Arthur Noyer. Le magistrat en charge de l’affaire avait précisé qu’il se déplaçait dans un véhicule, et non à pied. Des images de vidéosurveillance attestent de la présence du véhicule de Nordahl Lelandais sur les lieux de la disparition du caporal. Par ailleurs, les mots clés "décomposition d’un corps humain" ont été retrouvés dans l’historique de navigation du 25 avril 2017 du téléphone portable de Nordahl Lelandais.

L'audition de ce jeudi 29 mars pourrait s'avérer être cruciale. Selon les informations du Dauphiné Libéré, les juges pourraient disposer de nouveaux éléments. 

En vidéo - Affaire Maëlys: Nordahl Lelandais parle devant les juges (1/2)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : L'actualité du jour... vue de Twitter !