Les circonstances de la mort du caporal Arthur Noyer demeurent, jusqu'à présent, très mystérieuses. Pour autant, la journée du 21 mars pourrait s'avérer capitale dans la résolution de cette affaire. Si le principal suspect, Nordahl Lelandais, se montre coopératif…

Mort d’Arthur Noyer : une reconstruction organisée à Chambéry le 21 mars

Dans la nuit du 21 au 22 mars 2019, Nordahl Lelandais pourrait révéler davantage d’informations sur la mort du caporal Arthur Noyé, assassiné entre le 11 et le 12 avril 2017. Comme le rapporte le journal local Le Dauphiné Libéré, le principal suspect participera – avec l’ensemble des autres acteurs du dossier – à une reconstitution. Là encore, le convoi judiciaire qui doit escorter le maître-chien sera placé sous la protection des forces de l’ordre (tant des agents de police que des gendarmes) et le trajet suivi sera bouclé.

"Les parents d’Arthur n’attendent rien de plus de Nordahl Lelandais même si avec cette reconstitution, il y a un infime espoir qu’il libère enfin sa parole", déclare Me Bernard Boulloud, l’avocat de la famille, dans les colonnes du quotidien. Plusieurs questions ont effectivement été laissées en suspens. C’est notamment le cas du lieu où l’ancien militaire et le caporal se sont battus mais aussi de la raison pour laquelle ils en sont venus aux mains.

Vidéo : Nordahl Lelandais : ces nouvelles affaires qui le concernent

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.