A l'occasion d'un parloir organisé avec sa soeur à la prison de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), le principal suspect du meurtre de la petite Maëlys s'est livré à une confidence glaçante. 

C'est une information exclusive révélée par France Soir. Alors qu'Alexandra, la soeur de Nordahl Lelandais, était venue lui rendre visite le 14 février dernier dans la prison où il est détenu, il a évoqué, plus en détails, les circonstances de la mort de la fillette. Piste explorée, un temps, par les gendarmes, la question de savoir si Nordahl Lelandais avait ou non bénéficié de l'aide d'un complice le soir du meurtre était encore en suspens. De l'aveux du principal suspect, il semblerait que "non".

"Étais-tu seul?"..."oui".

Sa soeur a, en effet, révélé à France Soir que Nordahl Lelandais lui aurait avoué avoir agi totalement seul. De fait, tel que le souligne le quotidien : à la question : "étais-tu seul?", celui qui a reconnu avoir tué Maëlys aurait répondu un lapidaire "oui".

Près de sept mois après la disparition de la fillette, les circonstances de la nuit du drame demeurent encore floues. Quant aux restes de la petite Maëlys, ils ont été retrouvés fin février et son toujours en cours d'analyse.

Publicité
D'après les premières constatations, il semblerait que la fillette ait notamment eu la mâchoire fracturée. Ses sous-vêtements, retrouvés en boule non loin de ses ossements, sont également analysés. Sauf qu'ils sont restés des mois durant dans la boue et la neige. Difficile, dans ces conditions, de réussir à les faire parler davantage. L'enquête, qui promet d'être longue, se poursuit.

En vidéo - Nordahl Lelandais : le profil se précise


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité