Après la prise de parole d’Alain Jakubowicz, l’avocat de Nordahl Lelandais, c’est le défenseur des parents de Maëlys qui a pris la parole. Selon lui, le principal suspect doit parler.

Les parents de Maëlys l’ont déjà dit lors d’une conférence de presse, il y a quelques mois : ils veulent que le principal suspect dans l’affaire de la disparition de leur fille parle, en l’occurrence Nordahl Lelandais. Cette semaine, son avocat, Alain Jakubowicz a pris la parole pour établir un peu plus encore sa stratégie de défense. Sur les ondes de RTL, il a notamment dénoncé des incohérences dans l’accusation mais surtout un acharnement médiatique. 

C’est sur cette même antenne que Fabien Rajon, l’avocat des parents de Maëlys, a pris la parole jeudi soir, évoquant notamment Jennifer et Joachim De Araujo, qui tout en essayant de faire pedurer "l’espoir", ne sont pas vraiment optimistes, surtout depuis que les ossements du caporal Arthur Noyer ont été formellement identifiés. Fabien Rajon a aussi réagi aux propos de son confrère qui selon lui "n’évoque pas clairement l’innoncence de son client". Et au contraire d’Alain Jakubowicz, l'avocat des parents a lui évoqué des "certitudes" dans le dossier.

Fabien Rajon s’est aussi fait l’écho de la demande des parents de Maëlys. Face à une attente insoutenable, ils demandent à Nordahl Lelandais de parler. Le couple vit ce drame comme une ‘’prise d’otage’’, "dans la mesure où un individu mis en examen, placé en détention provisoire et mis en examen dans le cadre d'une deuxième affaire, refuse de nous dire ce qu'il est advenu de l'enfant", a ajouté Fabien Rajon.

De nouveaux éléments

Nordahl Lelandais a été mis en examen pour meurtre précédé d’un crime dans l’affaire Maëlys et pour assassinat dans l’affaire Arthur Noyer. Selon Le Dauphiné, l’endroit où les ossements du jeune militaire ont été retrouvés, était régulièrement fréquenté par le suspect. Il faisait de l’escalade et promenait ses chiens dans le secteur.

Publicité
Cet endroit se situe à une heure de route environ de la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, où a disparu Maëlys dans la nuit du 26 au 27 août. Le quotidien local affirme par ailleurs qu’un hélicoptère a été aperçu dans les environs de Cruet et Montmélian, jeudi. Le lac de La Thuile pourrait par ailleurs être sondé.

 

 

 

Vidéo sur le même thème : Affaire Maëlys: de nouveaux témoignages accablent Nordahl Lelandais 

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité