Jean Castex demande aux Français de ne pas être plus de six dans la même pièce, enfants non compris. Quelles sont les règles en Italie, en Belgique ou encore en Espagne ? Leurs gouvernements sont-ils plus souples que le nôtre ? On fait le point.

Six à table, pas plus. Comme lors du couvre-feu ayant précédé le reconfinement, le gouvernement demande aux Français de respecter certaines règles lorsqu’ils invitent leurs proches chez eux ou qu’ils vont dîner en famille. Pour le Réveillon de Noël et celui de la Saint-Sylvestre, Jean Castex et Olivier Véran demandent aux Français de ne pas être plus de six adultes dans la même pièce, afin de limiter les risques de contamination lors du repas. Cette règle n’est bien sûr qu’une indication, mais le gouvernement dit compter sur le bon sens des Français, qui ont multiplié les efforts ces derniers mois.

Noël et Nouvel An : quelles sont les règles chez nos voisins européens ?

Quelles sont les règles ailleurs en Europe ? On l’a vu, nos voisins européens ne font pas toujours les mêmes choix que les nôtres lorsqu’il s’agit de lutter contre le coronavirus Covid-19. Politique de tests, quarantaine, reconfinement… L’Allemagne, l’Angleterre, l’Italie, la Belgique ou encore l’Espagne ont eu des approches différentes face à la seconde vague, mais qu’ont-ils choisi de faire pour Noël ? Voici les différentes règles qui seront en vigueur chez nos voisins européens les 24 et 31 décembre prochains.

  • En Allemagne : les rassemblements privés pourront atteindre 10 personnes entre le 23 décembre et le 1er janvier. Attention, ce chiffre ne prend pas en compte les enfants de moins de 14 ans.
  • En Italie : les déplacements entre les différentes régions du pays sont interdits entre le 21 décembre et le 6 janvier prochains. Les 25, 26 décembre et 1er janvier, le gouvernement demande aux Italiens de ne pas se déplacer en dehors de leur lieu de vie.
  • Au Royaume-Uni : trois foyers différents peuvent se rassembler du 23 au 27 décembre et pour cinq jours au maximum. Les familles sont autorisées à se déplacer dans le pays. Il n’y a donc pas de limite du nombre de personnes à table, du moment qu’elles ne viennent pas de plus de trois foyers différents.
  • En Espagne : les rassemblements privés ne pourront pas dépasser plus de 10 personnes les 24, 25 et 31 décembre ainsi que le 1er janvier, enfants inclus dans le décompte. Les Espagnols sont autorisés à se déplacer d’une région à l’autre durant cette période.
  • En Belgique : les rassemblements privés sont interdits et les Belges doivent fêter Noël avec les membres de leur foyer et un contact rapproché au maximum. Le couvre-feu reste en vigueur les soirs des 24 et 25 décembre.
  • En Suisse : les mesures actuellement en vigueur seront assouplies dès le lundi 14 décembre avec l’autorisation des marchés de Noël. Comme partout ailleurs, les rassemblements privés seront limités avec un maximum de 10 personnes dans une habitation, enfants compris.

À deux semaines de Noël, alors que l’épidémie ne recule pas aussi vite que prévu, le gouvernement va-t-il s’inspirer de ce qu’il se fait près de chez nous pour resserrer un peu plus la vis à Noël et au Nouvel An ? Réponse jeudi 10 décembre lors de la prise de parole de Jean Castex.

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.