Nicolas Bedos a été placé en garde à vue et en cellule de dégrisement ce mardi matin. Alcoolisé, le comédien aurait insulté des agents de police après avoir chuté de son deux-roues à Paris.
©Abacaabacapress

© abacapressNicolas Bedos fait à nouveau parler de lui par ses frasques. D’après une information du Point, il a été arrêté dans la nuit de lundi à mardi, dans les rues de la capitale. Le comédien aurait "insulté des policiers" intervenus après que celui-ci ait chuté de son deux-roues. "Il avait un taux d'alcoolémie un peu élevé et il a donc été placé en cellule de dégrisement après son arrestation", a précisé une source proche de l’enquête avant d’ajouter qu’après son passage en cellule de dégrisement, le dramaturge a été placé en garde à vue pour "outrages".

Déjà condamné en 2012 pour « injures publiques » envers des policiersDans la nuit de lundi à mardi, Nicolas Bedos a chuté de son deux-roues dans une rue du IIe arrondissement de Paris. Et alors que des policiers auraient été dépêchés sur les lieux de l’accident pour lui porter secours, celui-ci "aurait insulté tout le monde", a rapporté cette même source. Le comédien a déjà été condamné en juillet 2012 pour des "injures publiques" commises envers des policiers en 2011. Lors d’une émission diffusée sur Canal+, il avait estimé que les agents de police étaient dotés du "QI d’un poulpe mort".

Comédien et dramaturge, Nicolas Bedos endosse également la casquette de chroniqueur. Il a en effet effectué son grand retour à la télévision samedi dernier avec une chronique d’une douzaine de minutes dans l’émission On n’est pas couché de Laurent Ruquier.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.