La cour d'assise de Nancy (Meurthe-et-Moselle) a condamné lundi trois jeunes à 30 ans de prison ferme pour la séquestration et la "momification" d'un homme de 89 ans.

Deux jeunes de 23 et 29 ans ont été condamnés lundi à 30 ans de prison ferme pour avoir séquestré, étouffé puis "momifié" un homme de 89 ans. La cour d’assise de Nancy (Meurthe-et-Moselle) a assorti leur condamnation d’une peine de sûreté de 20 ans. Un troisième complice a, lui, écopé de 18 ans de réclusion.

A lire aussi - Mort de Bastien dans un lave-linge : 30 ans de prison ferme pour le père, 12 ans pour la mère

Les trois hommes étaient accusés de s’être rendus en 2012 chez Roger Tarall, 89 ans, à Montigny-lès-Metz (Moselle) pour le cambrioler. Après l’avoir attaché sur son lit, ils avaient bâillonné le vieil homme à l’aide de bandes médicales. Ce dernier était ensuite mort par asphyxie tandis que les trois hommes fouillaient son appartement. Son corps inerte n’avait été découvert que le lendemain matin.

"Vous avez été odieux et lâches"

"La vie de cet homme s’est achevée de la pire manière que l’on puisse connaître: par la torture et sous les coups", a précisé lors du procès Me Dominique Rondu, l’avocat de la sœur de la victime, a rapporté l'AFP. Il s'est ensuite adressé aux tortionnaires et leur a lancé : "Vous avez été odieux et lâches !". L’avocate de l’un des condamnés a, pour sa part, déclaré que "ce dossier, ce n'est rien d'autre que la rencontre de trois paumés, trois imbéciles, trois types errants, qui se retrouvent dépassés par les événements".

En vidéo sur le même thème - Meurtre de Bastien : le père condamné à 30 ans de réclusion, la mère à 12 ans 

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !