Une mère de famille, veuve, doit détruire sa maison, pourtant construite avec un permis, car sa voisine se plaint d'un manque de soleil. Refusant de la démolir, la femme doit payer 80 euros par jour d'astreinte.

Elle est veuve, mère de deux enfants, et paye 80 euros d'astreinte par jour parce qu'elle ne veut pas détruire sa maison. C'est la triste histoire de Sarah Rebaï, qui habite à Essey-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle), rapporte Le Parisien.

Pourquoi doit-elle détruire sa maison de 140m2, construite en prolongement de sa résidence de 80m2 ? Car elle fait de l'ombre à sa voisine, qui se plaint depuis la construction du bâtiment d'un manque d'ensoleillement dans son côté.

Sarah Rebaï a construit cette extension pour financer les études de ses enfants, espérant obtenir de l'argent en louant le bâtiment. Sa voisine l'avait prévenue du méfait de son projet. Mais la mère de famille, confortée par un permis de construire, avait pu bâtir cette extension, financée via un emprunt et quelques économies.

Son histoire a ému beaucoup de monde

Mais Sarah Rebaï a perdu son bras de fer judiciaire entamé en 2011. Elle devait raser sa maison avant le 14 février 2016 mais ne l'a toujours pas fait. L'astreinte, de 50 euros les six premiers mois, est passée à 80 euros. 

Selon Le Parisien, la voisine a depuis déménagé et mis sa maison en location. Mais celle-ci réclame le paiement des astreintes. D'après le quotidien, "ses locataires ne se sont jamais plaints d'un manque de soleil, d'ailleurs contesté par un architecte nancéien qui a décidé de soutenir Sarah, ému par son histoire".

Publicité
Sur les réseaux sociaux aussi, une vague de solidarité s'est organisée pour aider la mère de famille : une page Facebook et une pétition en ligne. Un collectif a également été organisé : "Touche pas à ma maison". 

En attendant, l'affaire est au point mort selon l'Est Républicain, qui indique qu'un procès doit avoir lieu devant la Cour de cassation à Paris. 

Vidéo sur le même thème : Détruire sa maison par la première pierre

mots-clés : Maison, Destruction, Ombre

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité