Sommaire

Mort d’Elisa Pilarski : "Des gens savent forcément quelque chose"

Christophe Ellul explique avoir croisé le jour du drame plusieurs chiens de la chasse à courre. Il explique avoir pu retrouver le corps de sa compagne grâce aux aboiements de son chien : "C’est comme ça que je me suis rapproché du ravin dans lequel j’ai vu une meute d’une quinzaine ou vingtaine de chiens de chasse, silencieux autour de ce que je pensais être un tronc d’arbre. En me voyant, ils se sont lancés dans ma direction et sont partis". Pointés du doigt depuis plus de deux mois, les chasseurs se défendent de toute implication dans la mort de la jeune femme et sont persuadés que leurs chiens ne sont pas non plus impliqués.

Le maître d'équipage de la chasse à courre a récemment décidé d'être placé sous le statut de témoin assisté, ce qui lui permet d'avoir accès au dossier : "Mon client conteste formellement que ses chiens aient quoi que ce soit à voir avec le décès d’Elisa Pilarski. Pour lui, il ne s’est absolument rien passé", a expliqué son avocat à RMC.

Depuis le drame, Christophe Ellul n’a qu’un objectif, se battre pour découvrir ce qui est arrivé à sa compagne. "Je sais que des gens savent forcément quelque chose, si vous avez une âme, une conscience, vous pouvez contacter de façon anonyme mon avocat", conclut-il. Il tient également à remercier une nouvelle fois "tous les gens qui [le] soutienne dans ce cauchemar".

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.