Baroudeur, ethnologue, écrivain... Le touche-à-tout Jean-Christophe Victor, qui prêtait sa voix unique au "Dessous des cartes", émission géopolitique d'Arte, est mort mercredi soir à Montpellier.
© capture d’écran Youtube

Présent sur Arte depuis 26 ans dans Le Dessous des cartes, une émission de dix minutes qui décryptait à chaque épisode un thème géopolitique, Jean-Christophe Victor est mort dans la soirée de mercredi, à Montpellier. Il avait 69 ans.

Ses parents étaient Éliane et Paul-Émile Victor, respectivement journaliste et explorateur. À l'instar de son père, Jean-Christophe Victor a beaucoup bourlingué. Il a passé un an au Népal pour sa thèse d'ethnologie et a par la suite beaucoup sillonné l'Asie. "J’adore l’Asie, avait-il confié à Libération  dans une interview du début du mois, et c’est le continent que je connais le mieux".

À lire aussi –Mort de Debbie Reynolds, légende d'Hollywood et mère de Carrie Fisher

Un homme à projets

Dans les années 1970, un diplôme de chinois en poche, Jean-Christophe Victor a postulé au ministère des Affaires Étrangères pour aller à Pékin... sans succès. Embauché en tant qu'"attaché culturel à Kaboul", il y a développé son esprit de synthèse en rédigeant "des notes de trois pages sur l’évolution de la situation au Pakistan et en Afghanistan", comme il l'indique au journal.

Outre sa création du Dessous des cartes, émission avant-gardiste il y a 26 ans et toujours pertinente aujourd'hui, l'expert en géopolitique laissera derrière lui le Laboratoire d’études politiques et d’analyses cartographiques (Lépac), qu'il a co-fondé avec Virginie Raisson en 1991. Il a également soutenu un projet de musée, L’Espace des mondes polaires, qui doit bientôt ouvrir à Prémanon, dans le Jura, et a écrit un livre cette année, Le Dessous des cartes Asie. Et il comptait en sortir un autre, "sûrement sur le Moyen-Orient", avait-il lancé à Libération.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.