Le dernier fils de Charles Aznavour, Nicolas, témoigne de son quotidien auprès de son père. 
Charles Aznavour - François GUILLOT / AFPAFP

Un père attentif et affectueux

Depuis cinq ans, il l’accompagnait sur toutes ses tournées et c’est désormais seul, que Nicolas Aznavour reviendra en Arménie pour s’occuper de la fondation familiale. Le dernier fils du chanteur s’est confié au JDD ce 7 octobre, sur celui qui était avant tout un père de famille. Avant que Nicolas ne suive son père dans ses multiples déplacements, ce dernier "appelait chaque jour". Et quand Charles Aznavour rentrait, "il revenait les bras chargés de cadeaux et d’affection", se rappelle son fils. Nicolas, le fils d’Ulla, se souvient également des moments privilégiés qu’ils partageaient avec son père, surtout ces dernières années. "Je retrouvais celui avec qui je jouais enfant au backgammon". On découvre ainsi un père affectueux et présent pour ses proches, malgré son engagement pour son art.

Charles Aznavour, un homme "qui dû vivre trois ou quatre vies"

Car Charles Aznavour était passionné de musique, mais aussi de tous les arts. Il était sans cesse en train de travailler. "Mon père était un surhomme", confie Nicolas. "Il ne dormait que quelques heures par nuit, toujours à l’ouvrage, sur un texte à écrire, une musique à composer, un concert ou un tournage à organiser", décrit-il. Pour lui, son père "a dû vivre trois ou quatre vies". Ce père, c’était aussi un modèle pour ses enfants. Sans jamais entraver leurs ambitions, "il prêchait par l’exemple", raconte Nicolas. "Il nous a appris l’importance du travail et de la rigueur", poursuit-il. C’est aussi lui qui lui a donné le goût de la curiosité, l’envie de tout découvrir. "Il s’intéressait à tout ce qui se passe dans le monde, il était avide de découvertes".

Pour Nicolas, la tâche est maintenant de poursuivre l’œuvre de son père, notamment en Arménie. Il va revenir sur les terres de ses origines, sans son père, pour continuer le projet de Centre Aznavour. Si une partie est consacrée à l’œuvre du chanteur, le lieu a vocation à devenir un espace "d’échanges et d’apprentissage" et il y aura même "une méthode d’enseignement du français à partir de ses chansons".

À voir en vidéo - Charles Aznavour : le bouleversant hommage de son fils

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : L'actualité du jour... vue de Twitter !