Le père du tueur au scooter aurait monnayé deux vidéos compromettantes qui montreraient les liens entre son fils et les services secrets français. 

Le père de Mohamed Merah aurait échangé avec la DGSE deux vidéos filmées par son fils contre une forte somme d'argent, selon les informations du Point.

Dans ces vidéos, qui dureraient une vingtaine de minutes chacune, Mohamed Merah décrirait sa collaboration avec les services secrets français. Selon son père, ces vidéos fourniraient la preuve que son fils aurait été victime d'un "complot".

Cette information est soutenue par Albert Chennouf-Meyer, le père d'Abel Chennouf, une des victimes de Mohamed Merah abattue en mars 2012. Il a déposé une plainte pour destruction de preuves et soupçonne les autorités françaises de ne pas dire toute la vérité sur le profil du tueur au scooter. Il devrait cependant être entendu prochainement par le parquet de Paris.

Une expulsion précipitée

Le père de Mohamed Merah a été arrêté vendredi dernier pour séjour illégal sur le sol français. L'homme a été expulsé le jour même vers l'Algérie.

Publicité
Albert Chennouf-Meyer dénonce par le biais de ses avocats son "indignation devant la précipitation dont ont fait preuve les autorités publiques", estimant qu'il était "impératif qu'il soit entendu concernant les vidéos enregistrées et l'argent monnayé en échange de son silence", rapporte le Point.

Avec l'argent des vidéos de son fils, Mohamed Benalel Merah aurait acquis un terrain de trois hectares en Algérie.

Vidéo sur le même thème : Le père de Mohamed Merah à Toulouse : "On envoie la racaille", s'indigne le père d'une victime 

mots-clés : Mohamed merah

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité