Lors d'une interview, Michel Drucker a fait une demande sans équivoque à Brigitte Macron. Reste à savoir si la première dame pourra accéder à la demande de l'animateur...
AFP

L'appel de Michel Drucker à Brigitte Macron : "si ça se fait, je serais content"

Michel Drucker est l’ami des stars. Nationales ou internationales, nombreuses sont les personnalités à s’être assises à ses côtés sur le célèbre canapé rouge de son émission Vivement Dimanche. Cependant, il y a une personne qu’il aimerait particulièrement accueillir sur son plateau. L’animateur a été interrogé à ce sujet lors de l’émission Bonsoir !, Le magazine de l'époque sur Canal+.

Aujourd'hui, il y a une star que tout le monde veut sur son plateau de télévision, c'est Brigitte Macron. Est-ce qu'elle aurait sa place sur le canapé rouge de Vivement Dimanche ? "Vous avez déjà fait une demande ?", lui lance Isabelle Ithurburu, la présentatrice de l’émission.

Publicité

"Je serais ravi de la rencontrer", répond sommairement Michel Drucker avant que l’animatrice insiste : "Donc vous lui avez proposé ?". "Non… En tout cas, on en a parlé. […] Ça se fera ou ça ne se fera pas. Mais si ça se fait, je serais content", a-t-il conclu.

Publicité

A lire aussi : Emmanuel et Brigitte Macron : des tensions au sein de leur couple ?

L'appel de Michel Drucker à Brigitte Macron : va-t-elle accepter ?

L’invitation de Brigitte Macron est donc lancée. Reste à savoir si l’ancienne professeure acceptera, ce qui demeure beaucoup moins probable. En effet, la première dame répond peu aux sollicitations des médias, préférant rester discrète.

Et pour cause, Brigitte Macron craindrait apparamment que ses propos ne soient repris contre le chef de l'Etat. Elle nourrirait même "une obsession" à ce sujet d'après la journaliste Elise Karlin. "Elle ne veut gêner personne", et surtout pas son mari, écrit-elle dans les colonnes de L’Express.

Au cas où elle accepterait, Michel Drucker peut tout de même s'attendre à ce que la première dame pose ses conditions. C'est ce qu'elle avait fait pour sa dernière interview, accordée le 7 novembre dernier, au micro de Marc-Olivier Fogiel sur RTL. Avant de se rendre à l’antenne, l’épouse d’Emmanuel Macron avait demandé à ce que l’entretien soit enregistré quelques heures avant la diffusion afin d’ "éviter les pièges médiatiques", écrit Gala.