Sommaire

Meurtre d’Isabelle Mesnage : la piste Jacques Rançon

17 ans ont été nécessaires aux enquêteurs des meurtres de Perpignan pour arriver jusqu’à Jacques Rançon. Il a désormais une cinquantaine d’années, est père de quatre enfants de deux relations différentes et a été condamné en 1998 et 2000 pour les agressions violentes de deux femmes à Amiens (Somme) et Perpignan. Comme l'explique Le Parisien, son passé n'a pas été fouillé, alors même que ses différentes compagnes évoquaient le concernant de longues sorties en pleine nuit et un "sourire sadique".

En 2014, les enquêteurs réussissent à isoler l’ADN de l’agresseur de Mokhtaria Chaïb sur une de ses chaussures. Il s’agit de celui de Jacques Rançon. Placé en garde à vue le 14 octobre de la même année, il avoue le meurtre de la jeune fille de 19 ans. Quelques mois plus tard, en juin 2015, il avoue également son implication dans la mort de Marie-Hélène Gonzalez.

Le mode opératoire de Perpignan rappelle celui utilisé contre Isabelle Mesnage. L’enquête est rouverte en 2018 par le parquet et de nouvelles expertises sont menées. Elles concluent à "de très fortes similitudes avec le mode opératoire de Jacques Rançon", explique alors le parquet. 48 heures après son placement en garde à vue, Jacques Rançon avoue son implication dans ce cold case de 32 ans. Son procès s’est ouvert ce mardi 8 juin devant la cour d’assises de la Somme.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.