Sommaire

Meurtre d’Isabelle Mesnage : comment Jacques Rançon est passé sous les radars

En 1986, la justice ne connaît pas encore le nom de Jacques Rançon. Le jeune homme de 26 ans travaille dans des bals populaires et passe facilement sous les radars de la police. Six ans plus tard, en 1992, il est interpellé pour avoir violé une jeune femme qu’il a fait monter de force dans son véhicule. Comme l’explique Le Parisien, il évoque un "coup de folie" qui ne pousse pas les enquêteurs à fouiller dans son passé. Après cinq ans derrière les barreaux, le trentenaire quitte le nord de la France pour s’installer à Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales.

Nous sommes en 1997 et la jeune Mokhtaria Chaïb, âgée de 19 ans, est retrouvée morte le 21 décembre, le corps mutilé, près de la gare de Perpignan. Quelques mois plus tard, en juin 1998, c’est Marie-Hélène Gonzalez qui est violée et tuée dans la même ville. Si ces meurtres n’ont pas de coupable, ils présentent des similitudes, car les deux victimes ont eu les parties génitales coupées. Faut-il y voir la signature d’un tueur en série ? Aucun rapprochement n’est fait avec la mort d'Isabelle Mesnage tant que le coupable n’est pas appréhendé, en 2014…

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.