Affaire Maëlys : un "désaveu cinglant"

En plus d’avoir ouvert la possibilité de poursuivre Nordahl Lelandais pour viol, la Cour de cassation a rejeté la demande d’annulation du rapport d’expertise psychologique du suspect, rendu fin 2018. L’avocat de l'ancien maître-chien, Alain Jakubowicz, dénonçait un manque d’impartialité et une atteinte à la présomption d’innocence. Selon BFMTV, les experts qualifient Nordahl Lelandais de "manipulateur narcissique dénué de sentiment de culpabilité". 

Fabien Rajon qualifie ces décisions de la Cour de cassation de "désaveu cinglant" pour la défense. Étant donné que l’expertise psychologique de l’accusé juge que celui-ci ne souffre d’aucune pathologie mentale, il est pleinement responsable de ses actes pénalement. Si, la piste du viol s’avérait exacte et venait s’ajouter aux chefs d’accusation de "meurtre et enlèvement d’une mineure de moins de quinze ans", Nordahl Lelandais pourrait purger la perpétuité réelle, sans possibilité de sortie. C’est la peine la plus sévère prévue par le Code pénal en France. Une piste confirmée par un ancien codétenu de Nordahl Lelandais… 

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.