Jonathann Daval a été mis en examen pour meurtre après avoir avoué mardi soir. Peu à peu, les circonstances de la mort d'Alexia Daval s'éclaircissent.
AFP

Jonathann Daval a avoué mardi soir, après plus de 24 heures de garde à vue, avoir tué sa femme, Alexia Daval, dont le corps avait été retrouvé deux jours après sa disparition, dans un bois en Haute-Saône, en partie calciné. Après 48 heures particulièrement intenses, les gendarmes ont une meilleure compréhension de ce qu’il s’est passé dans la nuit du 27 au 28 octobre.

Une dispute extrêmement violente

En revenant d’une soirée raclette chez Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, Jonathann et Alexia Daval auraient eu une dispute. Une version soutenue dès hier soir par l’avocat du mis en examen, Maître Randall Schwerdorffer qui a expliqué : "il a reconnu avoir tué son épouse, mais il a dit que c'était un accident, qu'il ne voulait pas, et il regrette". La procureure de la République de Besançon, Edwige Roux-Morizot a confirmé avoir retenu la piste de la dispute mais reste circonspecte sur l’accident, la victime ayant été étranglée. Elle évoque d’ailleurs "des éléments suffisants pour imaginer que la mort a été donnée volontairement, et non pas accidentellement".

La violence physique entre les deux époux aurait été particulièrement intense : le corps d’Alexia Daval portait de nombreuses traces de coups, et elle se serait défendue au point de se retourner les ongles, précise Le Parisien. Les motifs de la dispute restent pour l’instant inconnus.

Le transport

Le corps de la jeune femme a ensuite été transporté dans un bois entre le Velet et Esmoulins. Comme l’a relevé la procureure de la République pendant la conférence de presse, Alexia Daval était toutefois habillée dans une tenue de joggeuse. S'est-elle changé en revenant du dîner chez ses parents ? Son mari l’a-t-il habillée pour maquiller le crime ? Des fibres de tissus retrouvés près de sa dépouille pourraient provenir de draps appartenant au couple.

Quant au véhiculé utilisé pour le transport, les enquêteurs pensent que c'est la voiture professionnelle de Jonathann Daval qui a été utilisée. Un voisin a entendu un véhicule vers 1h30 du matin et les relevés des données électroniques effectués par les enquêteurs tendent à confirmer qu’il s’agit bien de cette voiture.

Un corps calciné

Si Jonathann Daval a avoué le meurtre de sa femme, il nie fermement avoir mis le feu à son corps. C’est ce qu’a rappelé son avocate, Ornella Spatafora hier à BFM TV. Elle a estimé que le reste de l’enquête devrait permettre de déterminer ce qu’il s’est passé.

Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au grand jeu concours.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !