Ce vendredi célèbre le solstice d'hiver et Noël approche à grands pas. Faut-il s'attendre à de la neige ? Planet a la réponse !

Météo : de la neige pour la fin de la semaine ?

Nombreux sont ceux qui rêvent à un Noël sous la neige… Alors que ce vendredi 21 décembre célèbre le solstice d’hiver, peut-on s’attendre à quelques flocons ce week-end et pendant le réveillon de Noël ? Planet est allé poser la question aux spécialistes de Météo France.

Si vous êtes un rêveur qui vit en plaine, la déception sera de mise.

"Malheureusement, en plaine, il n’y a aucun risque qu’il ne neige ce week-end et à Noël. C’est aussi une bonne nouvelle puisque cela veut dire que personne ne restera coincé dans sa voiture sur une route enneigée le 24 ou le 25", détaille Steven Testelin, prévisionniste chez Météo France.

En revanche pour les personnes habitant en hauteur, ils pourraient se retrouver mieux lotis ce week-end. Tout du moins pour ceux qui souhaitent de la neige.

"Vendredi, une grosse perturbation va pénétrer sur le territoire, résultat il y aura de la neige sur les Alpes en première partie d’après-midi entre 1000 et 1500 mètres mais progressivement la limite pluie-neige va passer à 2000 mètres en soirée. L’air sera doux et légèrement humide", détaille Steven Testelin.

Météo : ce que vous réservent la journée de lundi et le reste de la saison

La météo ne devrait pas évoluer drastiquement entre vendredi et le reste du week-end qui pourrait s’avérer simplement plus riche  en matière de pluviométrie. La journée de lundi pourrait en revanche voir quelques flocons, mais toujours pas en plaine. "Il y aura un rafraichissement avec un système perturbé venant de l’Est pouvant provoquer quelques flocons sur les Alpes à moyenne altitude", ajoute Steven Testelin.

Déçu ? Cette météo douce avec des températures bien au-dessus des normales de saisons est pourtant à l’image du reste de l’année.

Publicité
Publicité

"On va avoir un week-end entre 13 et 14 degrés alors qu’à la fin décembre, les normales se situent plutôt avec une maximale de 7 degrés au Nord et de 11 degrés au Sud. Ca renforce encore un peu plus le constat déjà fait : 2018 est l’année la plus chaude depuis 1940 ".

Difficile toutefois en l’état d’établir des tendances pour le reste de la saison. Le scénario " chaud " est le moins probable, précise le spécialiste, mais impossible de dire non plus s’il y aura un scénario "froid". Steven Testelin ajoute tout de même : "Nous sommes en hiver. Il y a toujours le risque d’une journée particulièrement froide".

Vidéo : Un astéroïde géant menace notre planète