C'est un e-mail envoyé mardi 12 mars qui a provoqué la polémique. Ce courrier, signé du conseil d'administration du Syngof, est adressé à environ 2 000 adhérents du Syngof et leur demande de se " tenir prêts à arrêter la pratique des IVG ".

Publicité
Publicité

" Je su… Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :