Depuis le lundi 16 mai 2022, le masque n'est plus obligatoire dans les transports en commun, signe de l'assouplissement global des consignes de sécurité sanitaire. Mais dans certains départements, la situation reste peu rassurante…
Masque : les départements où il est imprudent de le retirer

L’épidémie de coronavirus Covid-19 pourrait presque sembler derrière nous. En témoigne, en effet, l’assouplissement global des consignes de sécurité sanitaire ! Depuis le lundi 16 février 2022 les Françaises et les Français ne sont plus contraints de porter leur masque de protection dans les transports en commun. Cela pourrait presque sembler anodin, mais c’est en vérité assez significatif, comme le rappelle France Info : cette contrainte levée, il ne reste peu ou prou plus d’endroits où le masque est obligatoire. A bien des égards, c’est aussi un symbole qu’il faut y voir.

Dorénavant, rapporte encore nos confrères, le masque n’est obligatoire plus dans les établissements sanitaires, tels que les Ehpads ou les hôpitaux. Pour autant, Olivier Véran a tenu à préciser que même sans contrainte officielle, il restait recommandé de le porter. Au risque, sinon, de s’exposer à l’un ou l’autre des variants du SARS-CoV-2 qui circulent sur le sol français. Un certain nombre de départements font d’ailleurs encore face à une incidence assez élevée, très nettement supérieure au seuil d’alerte qu’évoquait l’exécutif aux débuts de l’épidémie. Découvrez-en la liste d ans notre diaporama, en conclusion de cet article (données CovidTracker, 13 mai 2022).

Bas les masques : comment évolue l’épidémie ?

Dans la pratique, les chiffres de l’épidémie tendent à s’améliorer. Les contaminations et les hospitalisations résultantes du coronavirus Covid-19 se font moins nombreuses… Tant et si bien que les nouveaux cas recensés par Santé publique France, le dimanche 15 mai 2022, chutaient  30 459 sur vingt-quatre heures.

15 - Haute-Corse

1/15
15 - Haute-Corse

En Haute-Corse, le taux d’incidence (c’est-à-dire le nombre de personnes contaminées pour 100 000 habitants) excède très largement le seuil d’alerte initial, fixé par le gouvernement à 50. Le 13 mai 2022, CovidTracker l’estimait à 423.

14 - Manche

2/15
14 - Manche

Dans la Manche aussi, le taux d’incidence excède beaucoup le seuil d’alerte. Il est de 435 d’après CovidTracker (données du 13 mai).

13 - Loire-Atlantique

3/15
13 - Loire-Atlantique

La Loire-Atlantique compte parmi les départements les moins rassurants, au regard de son fort taux d’incidence. Le 13 mai 2022, il s’établissait à 437 rappelle CovidTracker.

12 - Ille-et-Vilaine

4/15
12 - Ille-et-Vilaine

En Ille-et-Vilaine, le taux d’incidence excède très largement le seuil d’alerte initial, fixé par le gouvernement à 50. Le 13 mai 2022, CovidTracker l’estimait à 437.

11 - Eur-et-Loire

5/15
11 - Eur-et-Loire

En Eur-et-Loire aussi, le taux d’incidence excède beaucoup le seuil d’alerte. Il est de 438 d’après CovidTracker (données du 13 mai).

10 - Loiret

6/15
10 - Loiret

Le Loiret compte parmi les départements les moins rassurants, au regard de son fort taux d’incidence. Le 13 mai 2022, il s’établissait à 440 rappelle CovidTracker.

9 - Pas-de-Calais

7/15
9 - Pas-de-Calais

Dans le Pas-de-Calais, le taux d’incidence excède très largement le seuil d’alerte initial, fixé par le gouvernement à 50. Le 13 mai 2022, CovidTracker l’estimait à 445.

8 - Seine-Maritime

8/15
8 - Seine-Maritime

En Seine-Maritime aussi, le taux d’incidence excède beaucoup le seuil d’alerte. Il est de 446 d’après CovidTracker (données du 13 mai).

7 - Marne

9/15
7 - Marne

La Marne compte parmi les départements les moins rassurants, au regard de son fort taux d’incidence. Le 13 mai 2022, il s’établissait à 455 rappelle CovidTracker.

6 -  Cher

10/15
6 -  Cher

Dans le Cher, le taux d’incidence excède très largement le seuil d’alerte initial, fixé par le gouvernement à 50. Le 13 mai 2022, CovidTracker l’estimait à 455.

5 - Loir-et-Cher

11/15
5 - Loir-et-Cher

Dans le Loir-et-Cher aussi, le taux d’incidence excède beaucoup le seuil d’alerte. Il est de 456 d’après CovidTracker (données du 13 mai).

4 - Ardennes

12/15
4 - Ardennes

Les Ardennes comptent parmi les départements les moins rassurants, au regard de leur fort taux d’incidence. Le 13 mai 2022, il s’établissait à 469 rappelle CovidTracker.

3 - Morbihan

13/15
3 - Morbihan

Le Morbihan clôture le top 3 des départements métropolitains où le taux d’incidence est le plus fort. Il est de 479.

2 -  Finistère

14/15
2 -  Finistère

C’est le Finistère qui se hisse à la deuxième position, avec un triste taux d’incidence : il est de 495.

1 - Somme

15/15
1 - Somme

La Somme arrive en première place de cet inquiétant podium. Le taux d’incidence y excède très largement les 50 habitants sur 100 000 contaminés, tel qu’initialement décidé par le gouvernement : il est de 510.

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.