Pour faire face au raz-de-marée Omicron, variant bien plus contagieux que le Delta, plusieurs États ont rendu obligatoire le port d'un masque FFP2, dans certaines conditions. Doit-il être généralisé ? Comment bien l'utiliser ? Faisons le point.
 Masque FFP2 : le mettre, le changer... Tout ce qu'il faut savoir

Faut-il porter le masque FFP2 ? Si le gouvernement français n’y semble, pour l’heure, pas favorable, de nombreux états – comme l’Italie ou l’Allemagne - l’ont d’ores et déjà rendu obligatoire, dans certaines conditions. Plus filtrants que les masques chirurgicaux, ils pourraient contribuer à diminuer les risques de contamination au variant Omicron, bien plus contagieux que les précédents. Le débat s’installe d’ailleurs dans les classes politiques et médicales. Plusieurs personnalités appellent en effet à la généralisation du masque FFP2.

"On va y venir, j'en prends le pari, parce que ce masque protège plus et que d'autres pays, comme l'Autriche et l'Italie, y sont venus", a assuré Eric Ciotti, finaliste malheureux de la dernière primaire LR, le 2 janvier dernier sur RTL.

Variant Omicron : l’efficacité des masques de nouveau en question

En raison de la prolifération de ce nouveau variant, dont le pic de nouvelles contaminations est bien supérieur à celui atteint depuis le début de l'épidémie, la question de l'efficacité des masques refait surface.

Si le port d'un masque de catégorie 2 de type chirurgical est requis au sein de nombreux lieux publics, entreprises, écoles et centres-villes, selon Karine Lacombe, "le FFP2 a le meilleur pouvoir filtrant, il protège mieux dans les environnements où le virus circule beaucoup. C'est par exemple le cas en intérieur, dans les transports en commun. C'est le meilleur moyen de protection dans les zones denses de population, dans une période où le virus circule de manière extrêmement intense", a assuré la cheffe de service hospitalier des maladies infectieuses à l'hôpital Saint-Antoine de Paris au micro de LCI, ce 2 janvier.

Comment le mettre, quand faut-il le changer, quel est son prix ? Découvrez les réponses aux interrogations que vous pouvez vous poser, dans le diaporama ci-dessous.

Le masque FFP2 est plus filtrant

1/5
Le masque FFP2 est plus filtrant

En forme de bec de canard, le masque FFP2 permet de protéger les voies respiratoires contre les particules fines et toxiques, mais aussi contre les poussières ou certains virus.

"La grosse différence entre le FFP2 et le chirurgical, c'est que le masque FFP2 est hermétique. Il ne laisse pas passer d'air et a une double filtration : vers l'extérieur et vers l'intérieur", explique Christian Curel, le président du syndicat des fabricants français de masques, dans les colonnes des Echos.

Le grand public peut-il utiliser un masque FFP2 ?

2/5
Le grand public peut-il utiliser un masque FFP2 ?

Réservés en premier lieu aux professionnels de santé, les masques FFP2 sont à présent accessibles à tous. Seuls les soignants sont toutefois obligés de le porter. Le Conseil scientifique le recommande depuis le 8 décembre pour "les personnes fragiles" ou non vaccinées. "Les personnes les plus fragiles ou non vaccinées peuvent porter un masque de type FFP2 dès que cela est possible, avec toute la complexité néanmoins liée à cet usage", peut-on lire dans l’avis.

Comment bien le porter ?

3/5
Comment bien le porter ?

Le masque FFP2 doit envelopper le nez, la bouche le menton. "Les élastiques latéraux se placent derrière les oreilles. Pour les lanières, l’une est à mettre sur la tête, au-dessus des oreilles. L’autre se place au-dessous des oreilles, c'est-à-dire au niveau de la nuque. Pour une bonne adhérence, il faut éviter de mettre celle-ci sur les cheveux", détaille le site Hellopro.

Afin d’assurer une protection optimale, il convient de bien le plaquer en pinçant la barrette sur le nez ou en appuyant sur la petite ailette. Il doit se mettre à gonfler lors de l’expiration. Attention néanmoins car son port peut exercer une pression laissant des traces sur le visage, et peut compliquer la respiration. 

Le masque FFP2 protège jusqu’à 8 heures

4/5
Le masque FFP2 protège jusqu’à 8 heures

Contrairement au masque chirurgical, qui ne vous protège que durant quatre heures maximum, le FFP2 permet une protection jusqu’à huit heures. 

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.