Le masque pourrait ne plus être obligatoire à l'extérieur d'ici quelques semaines. C'est en tout cas ce qu'a annoncé le directeur général de la Santé, avant un rétropédalage du gouvernement...
Masque en extérieur : vers un assouplissement le 1er juillet ?Istock

Les Français vont-ils pouvoir respirer cet été ? La fin du port du masque en extérieur est une question qui se pose de plus en plus, alors que les températures ne font qu’augmenter ces dernières semaines. Le ministre de la Santé Olivier Véran a d’ores et déjà prévenu que le dispositif resterait obligatoire à l’intérieur pour encore un bout de temps et que la question pour l’extérieur se poserait à la fin du mois de juin.

Port du masque : "Les mesures barrières demeurent"

Le directeur général de la Santé Jérôme Salomon est allé un peu plus loin ce lundi 14 juin. Invité sur RTL, il a annoncé que l’obligation du port du masque à l’extérieur devrait être levée à compter du 1er juillet, "si les conditions le permettent". "Les mesures barrières demeurent, à savoir le lavage des mains, les distances et une vigilance dans les grands rassemblements", a-t-il ajouté auprès de la radio. Hors de question bien sûr de ne plus le porter en intérieur, où "il y a beaucoup plus de risque".

Jérôme Salomon a-t-il été trop enthousiaste ? Le ministère de la Santé a rapidement réagi à cette annonce, précisant deux heures plus tard qu’"aucune décision n’a encore été prise concernant le port du masque en extérieur dans les prochaines semaines, qui reste donc la règle". "Les experts scientifiques seront amenés à se prononcer au cours du mois de juin sur une évolution de cette règle", est-il ajouté.

Il va donc falloir encore attendre un peu avant de retirer son masque à l'extérieur. Une fois l’obligation levée, certaines règles resteront à respecter, car on ne pourra pas baisser la garde partout, tout le temps.

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.