La Provence a récemment révélé que la municipalité de Marseille avait versé une subvention de 165.000 euros à ABC pour que son show "La Bachelorette" soit tourné dans la cité phocéenne.
©CC/Wikipedia

Bouquets de roses, dîner aux chandelles ou encore des balades romantiques sur la plage sous un clair de lune grandiose. Tel est le contenu du programme phare de la chaine américaine ABC : "The Bachelorette". Et c’est pour que la ville de Marseille serve de décor au show que la mairie a déboursé la coquette somme de 165.000 euros à la production de l’émission, selon La Provence.

A lire aussi : C’est officiel : regarder la téléréalité rend mauvais à l’école

Vendre la cité phocéenne dans le monde entier

"ABC est la première chaîne nationale aux États-Unis. Elle est regardée en moyenne par 13,8 millions de téléspectateurs par semaine. Par la suite, les épisodes sont revendus à d'autres chaînes et diffusés dans 220 pays ", a expliqué un conseiller municipal de la ville en faveur de la subvention. Les motivations sont claires, promouvoir la ville de Marseille au 13.8 millions de téléspectateurs américains qui suivent chaque semaine ce programme de télé-réalité. Alors que les fervents supporters de la venue du show font également référence aux subventions accordées à "Plus belle la vie" et aux avantages qu’en a tiré la cité, d’autres se sont élevés contre. Selon eux, les Marseillais ont besoin d’une véritable aide de la part de la mairie et non d'une "carte-postale".

L’élu du Front National, Roland Comas, a déploré cette décision estimant que "pour faire briller Marseille, nous avons d'autres atouts que ces concepts dégradants pour nos jeunes".

Sinon Marseille c'est aussi cela : 

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Un braquage filmé par un passant à Marseille !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.