Condamné en 2004 à la réclusion criminelle à perpetuité, Marc Dutroux entend s'adresser à ses victimes et à leurs familles. Il assure avoir des réponses à leur fournir. 
AFP

Marc Dutroux veut faire acte de "contrition"

Marc Dutroux a été condamné en 2004, après trois mois et demi de procès et huit ans d’enquête, à la réclusion criminelle à perpétuité pour le viol et l’enlèvement de six fillettes ainsi que la mort de Julie, An, Meliss et Eefje. Depuis sa cellule cependant, il entend s’adresser aux victimes et à leurs familles ainsi que l’a révélé son avocat la semaine dernière dans plusieurs médias et notamment sur Rtl.be.

Bruno Dayez, qui défend Marc Dutroux, a expliqué que son client voulait faire acte de "contrition" et par cette missive : "démontrer qu'il n'est pas forcément le monstre froid que l'on a tendance à décrire mais qu'il a une certaine capacité à adhérer à la souffrance de ses victimes, reconnaître ses responsabilités, et faire écho qu'il n'est pas insensible aux souffrances qu'il a causées".

A lire aussi : Fourniret, Dutroux, Rançon… Que deviennent leurs enfants ? 

L'avocat de Marc Dutrouc prendra la plume

Si la lettre sera bien co-signée par Marc Dutroux c’est toutefois à son avocat qu’il reviendra de l’écrire. Et Bruno Dayez précise d’ailleurs dans une intervie au Vif/L’Express : " Dans cette lettre, que j'écrirai en tant que " porte-parole " de Marc Dutroux, j'exposerai les regrets qu'il exprime par rapport à ce qui s'est passé. Il y aura des réponses à certaines questions que se posent encore les familles des victimes" 

L’avocat assure par ailleurs avoir toute confiance dans les victimes et leurs familles. "Elle [ndlr : la lettre] sera accueillie par les victimes comme elles l'entendront. Ce sont des individus libres et capables de comprendre le message", défend-t-il.

Marc Dutroux n’en est pas à sa première lettre comme le rappelle un article du Monde de 2014. Cette année-là, le tueur condamné avait déjà envoyé un document de 44 pages au père d’une des victimes dans lequel il assurait être au cœur d’un complot ; et niait être pédophile...

Vidéo : Elle couchait avec son élève de 13 ans dans les salles de classe

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.