Syndicats ou police ? La question du comptage du nombre de participants à une manifestation fait souvent débat. Mais un rapport tranche en faveur de la police.  

Un rapport commandé en 2014 par le préfet de police de Paris, Bernard Boucault, et qui devrait être dévoilé mercredi, estime que les méthodes de la police pour compter le nombre de participants à une manifestation "sont bonnes et sont les seules possibles".

"Au cours d’un rassemblement d’envergure, la préfecture de police détermine deux points d’observation en hauteur où des agents, compteur en main, recensent par dizaines les manifestants qui défilent. Les chiffres ainsi calculés sont majorés de 10 % puis vérifiés grâce aux enregistrements vidéo", rappelle Le Parisien.

Des méthodes "pertinentes dans leur principe"

Une méthode qui selon les trois experts auteurs du rapport, la sociologue et directrice d’études à l’EHESS Dominique Schnapper, ancienne membre du conseil constitutionnel, Pierre Muller, inspecteur général de l’INSEE, et Daniel Gaxie, professeur de sciences politiques à Paris I, est la plus adéquate.

Publicité
Selon ces derniers, les méthodes de la police sont "artisanales dans leur réalisation" mais "pertinentes dans leur principe". Les experts apportent tout de même quelques conseils pour améliorer un peu plus le dispositif, en donnant notamment la fourchette au lieu d’une moyenne ou encore en associant les journalistes au processus.

En vidéo sur le même thème – Paris : un comité des sages pour améliorer le comptage policier des manifestants 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité